Lu sur Libération.fr:

« La première édition du festival du film des droits de l’Homme de Gaza s’est déroulée du 12 au 14 mai. Le tapis rouge a été déroulé entre les immeubles en ruine d’un quartier de l’est de Gaza. Un lieu presque entièrement détruit sous les roquettes lancées par Israël durant l’été 2014. Et c’est tout un symbole : le festival dénonce le retard pris dans la reconstruction de Gaza.

Organisé par un collectif de producteurs de télévision et de journalistes palestiniens, cette première édition présente une sélection de 28 films. Tous abordent le même thème : la violation des droits de l’Homme »

Contrairement à la propagande de ceux qui s’interdisent toute critique de la politique israelienne, il nous semble vital à nous juifs ou pas juifs de dénoncer le sort que l’état d’Israël réserve aux palestiniens. Critiquer la politique du gouvernement de ce pays, sans haine ni unilatéralisme c’est permettre à l’opposition israelienne civile ou militaire de s’exprimer. le festival de Gaza est un acte courageux tout à l’honneur de ceux qui croient encore à la démocratie. F Bernheim

 

Une réflexion au sujet de « Tapis rouge pour l’autre festival »

  1. Face au festival de Cannes qui ne manque jamais d’intérêt , celui de Gaza nous redonne des raisons d’espérer. lutter contre l’inhumanité d’où qu’elle vienne est une priorité. D’accord ou pas exprimez vous.merci.
    FB

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.