Laura Schargan, adolescente allemande, étudie le français à Berlin. Elle est solidaire de tous ceux qui refusent de censurer leur prise de parole.charlie

Berlin ist CHARLIE

Berlin a du Chagrin. On porte le deuil des victimes, des artistes courageux. On lève nos crayons, on continue à dessiner, à faire de l’art, à montrer et à dire ce qu’on pense. Ces deniers jours sont les jours des images fortes. Des images qui donnent de la couleur aux mots protestation, recueillement mais aussi espoir, l’espoir d’une union des peuples pour la tolérance et le respect.Ce mardi,13 janvier nous étions à la « Pariser Platz » de Berlin pour défendre les valeurs d’une « société libre et ouverte ». Des berlinois de toutes les confessions religieuses se sont réunis pour que tout le monde sache  que l’on  ne va pas offrir notre peur aux terroristes, ni aux nationalistes (qui abusent de cette situation pour leur es intérêts) et que leur haine est notre motivation ! Tant qu’ils seront là, nous le serons aussi. C’était un mardi après le désordre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.