Bruce Clarke peintre, plasticien, photographe d’origine sud africaine a milité avec vigueur contre l’apartheid. Aujourd’hui, il ne met pas seulement son art au service des causes qu’il défend. Sa démarche est celle d’un créateur citoyen du monde incapable  de survivre sans avoir contribué à restaurer la dignité de l’homme. Il a assez de talent et d’humilité pour vouloir être un pont reliant le plus grand nombre d’êtres humains.

Si une de ses œuvres fait aujourd’hui la une d’Afriscope, c’est parce qu’il a conçu le  projet, à l’occasion du 20ème anniversaire du génocide  d’installer des silhouettes de plus de 5 mètres à l’extérieur des lieux de mémoire rwandais, ainsi que dans différents endroits de la planète «  les hommes debout » veulent relier entre elles les consciences, faire que chacun puisse aller au delà de cette tragédie, sans rien oublier. Par ailleurs Bruce a également permis à Benjamin Sehene journaliste rwandais et à Gaël Faye  slameur franco- rwandais de se rencontrer chez lui en région parisienne pour échanger émotions et réflexions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.