Maryse Vannier a lu pour vous :

 « UNE PETITE GUERRE PARFAITE »  de Elvira Dones     Editeur : Métailié

 Parfaite, cette petite guerre ? Parfaite sur l’écran de télévision : les frappes chirurgicales de l’OTAN sont propres, délicates et sans bavures. Les Serbes ont envahi le Kosovo et encerclent Pristina. Ils le répètent : le Kosovo leur appartient. Les soldats kosovars résistent. Les journalistes, indignés par la propagande serbe, tentent, au risque de leur vie, d’informer la population. Les kosovars exilés essaient de comprendre cette petite guerre en regardant la télé de leur pays d’accueil.

 Elvira Dones donne la parole aux assiégés, à ceux qui subissent cette guerre : vieillards, femmes et enfants. Prisonniers dans leurs appartements, dans leurs caves, sans eau, sans électricité, sans téléphone, sans vivres, soumis aux exactions des milices qui pillent, torturent, violent les femmes et les enfants, tuent, découpent les cadavres à la hache… Toute action de résistance, de solidarité ou de compassion est un acte héroïque qui brave la mort. Ce roman paraît au moment où la Russie envahit la Crimée. Certes, à ce jour, sans un coup de feu. Mais il n’est pas inutile de se remémorer ce que peut être une petite guerre parfaite. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.