Le site ardemment.com créé par Claire Tencin est dédié à la littérature. Il est depuis moins d’un mois partenaire du blog Mardi ça fait désordre.

 C’est dire que dans les mois à venir nous  allons multiplier les échanges et nous l’espérons inventer ensemble d’autres façons de nous exprimer. Bien entendu cette politique à la fois stimulante et réaliste sera, en prenant notre temps, proposée à d’autres acteurs du web et de la vie associative. Nos critères de sélection sont clairs:

     exigence de qualité et de créativité

     respect de la personne

   volonté de transformation

à plaisir à être ensemble et à projeter nos univers respectifs

   opportunité de dialoguer avec des publics différents ou complémentaires.

 Ardemment .com propose :

 des critiques littéraires, des fictions, des interviews, des points de vue,  des résidences d’auteur.

 Qu’est-ce qu’une résidence d’auteur sur le web ?

 C’est la possibilité offerte à un auteur de disposer pendant trois mois des clefs de la maison / site numérique, d’y entrer et d’y écrire quand bon lui semble au rythme qui lui semble adéquat. Au delà des spécificités technologiques, la démarche reste celle de l’hospitalité offerte à l’autre jour et nuit.Impossible d’accueillir qui que ce soit sans lui permettre de développer en toute liberté son discours. A partir du moment où tu entres dans ma maison, ma maison est la tienne. Les murs certes fictifs du web ne sont là que pour donner place à une porte. Entres… entrez deviennent des mots magiques. Dans leur simplicité extrême, ils rythment  l’aptitude  des uns et des autres à s’accepter, se dépasser. Vivre dans la modernité ne consiste pas à  mettre au rebut les formes anciennes mais plutôt à leur donner une  nouvelle raison d’être, en phase avec les usages du moment.  Confronter le quotidien aux impératifs de la fiction, créer des zones chaleureuses  donnant un corps original au virtuel, est une belle entreprise, c’est celle du site ardemment.com de Claire Tencin.

Le premier écrivain invité par le site a été Jean Philippe Domecq. Aujourd’hui c’est L’auteure Claire Minière qui reprend le flambeau. Claire Minière est une écrivaine aussi joueuse qu’à l’écoute. Si l’écriture semble être son activité prioritaire, elle pratique également sous un autre nom l’hypnose et la psychothérapie. Celle qui a écrit « Maison buissonnière » en 2008 et rêvé d’une rencontre avec Marguerite Duras il y a quelques mois ( je rêve que Marguerite Duras vient me voir ) a toute légitimité pour imaginer « La femme imaginaire »  qui s’exprime avec autant de liberté, de malice que de poésie en résidence ardemment.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.