photo Marie Hélène Massé

Les Grandes Serres du Jardin des plantes abritent depuis 350 ans une jungle qui fait frissonner de plaisir le Tarzan ou la Jane en chacun de nous. Elles offrent dans une senteur d’humus tropical un parcours au bord des marigots et sous les palmiers et les bananiers des zônes du globe dites « tropicales humides ». Les lianes, les ficus, les acacias font semblant d’être dans leur milieu d’origine. Aujourd’hui cette nature recréée se double d’un autre trompe l’œil. Le créateur israélien Tzuri Gueta, inventeur de la dentelle siliconée qu’il réserve habituellement au domaine de la haute couture, se fait l’explorateur de ce monde végétal et de ses somptueuses nuances de vert.  Ingénieur textile  et lauréat en 2012 du prix Créateur de la Fondation Ateliers d’Art de France, sa dentelle siliconée, réalisée à la main, est un processus hybride qui assemble fibres naturelles et polymères synthétiques. L’exposition « Noces Végétales » s’ouvre par un carrosse de coraux, de coquillages et d’autres troublants éléments du monde sous-marin qui nous souffle « en voiture, Cendrillon », avant de nous embarquer dans une traversée végétale mystérieuse et poétique, où le vrai faux s’entremêle avec le faux vrai, où les motifs floraux se suspendent dans les branches, moulent les écorces, ruissellent en cascades et, ultime artifice, se reflètent en double trouble dans l’eau des bassins. Un voile de mariée épouse un tronc d’arbre et les fleurs sont des leurres.

Une façon de voir la nature autrement.

Marie Hélène Massé

 

 

 

Noces Végétales

 

Grandes Serres du Jardin des Plantes

 

57 rue Cuvier 75005 Paris

 

Ouvert tous les jours de 10 h à 17 h sauf le mardi

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.