Nous ne sommes pas tristes. Il est interdit d’être triste face à une humanité aussi généreuse et joyeuse. Mardi ça fait désordre a eu le bonheur  de recevoir Stéphane Hessel en Mars dernier à Créteil au centre socio-culturel Madeleine Rébérioux. Le thème du magazine vivant était « La politique trop vieille pour les jeunes » Stéphane a été magnifique, drôle, poétique. Une sorte de magie, de grâce complice circulait entre tous. Il était un éternel jeune homme parmi un public adolescent. Plutôt que de dire qu’il va nous manquer, avançons que chacun d’entre nous en manifestant plus de courage politique, plus d’imagination et de solidarité pourrait lui rendre le plus beau des hommages.

FB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.