le 17 Octobre 1961 les forces de l’ordre assassinent les Algériens à Paris.Le préfet de police était Maurice Papon.

programme de la soirée :

Lamento pour Paris

la troupe de Myriam ALLAL présente des extraits d’une pièce de  Hama Meliani.

17 octobre 1961, dissimulation d’un massacre

Daniel KUPFERSTEIN, cinéaste présente 15’ d’un montage de ses films.

Témoignage de Jean-Luc EINAUDI

écrivain, auteur de La bataille de Paris.

Deux chansons de l’exil

Mourad MALKI, Algérien(auteur interprète de À mon père)   et Serge GUERIN, Français (auteur interprète de Aïcha ou le soldat inconnu),

les aspirations de la jeunesse algérienne aujourdhui

Samia DIAR, musicienne et chanteuse algérienne en exil

Le silence et les cris

YAS, slameuse  se demande pourquoi son père s’est tu

Miguel Angel SEVILLA, poète franco-argentin  évoque les cris qui résonnent encore dans la nuit de La ville lumière.

et

Les griots se grillent-ils en exil ?

Lamine KOUYATÉ, Bellevillois et griot diaranké.

Combat quotidien pour l’action poétique

KING BOBO d’Universlam et son acolyte Le CLEM, alias Le Bon Slamaritain

Catherine TISSIER, réalisatrice avec un extrait de son film Slameuses

Restau à partir de 19 h avec la cantine Afghane

Entrée : 5€

Scène du canal de l’espace Jemmapes à 20 h

116 quai de Jemmapes Paris 10 . Métro Jacques Bonsergent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.