Extrait de l’article de Laurent Mauduit sur Médiapart

«Tout pour les riches !…» L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) préfère la froideur des chiffres aux titres polémiques. Il s’est donc bien gardé d’user d’une semblable formule pour résumer l’étude qu’il publie, ce jeudi 28 avril, consacrée aux revenus et patrimoines des Français. C’est pourtant ce qui se dégage de ces travaux : si les inégalités se sont formidablement creusées en France, surtout depuis 2004, c’est d’abord sous l’effet d’un spectaculaire enrichissement… des plus riches !

Un chiffre en donne la mesure : les revenus du patrimoine progressent actuellement à un rythme de 11% l’an. A un an de l’élection présidentielle, cette étude arrive donc à point nommé pour éclairer l’un des enjeux majeurs du scrutin : parce qu’elle met en évidence la grave injustice que constituerait la réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) que prépare Nicolas Sarkozy; parce qu’elle place la gauche face à ses responsabilités.

Si cette étude revêt une grande importance, c’est que dans le débat sur les inégalités on manque souvent de données récentes ou fiables. Depuis qu’Edouard Balladur a supprimé en 1993 le Centre d’études, des revenus et des coûts (CERC), le thermomètre a été partiellement cassé. L’Insee a toutefois pris le relais, mais ses études méticuleuses, adossées à une multitude de sources, dont les revenus fiscaux, prennent du temps à être collectées. L’institut ne mène ainsi une enquête approfondie sur les revenus et le patrimoine que tous les six ans.

Ce sont les premiers résultats de cette précieuse enquête, conduite d’octobre 2009 à février 2010, que les statisticiens livrent aujourd’hui. Publication pour le moins opportune : à un an de la présidentielle, les chiffres mis au point par l’Insee mettent effectivement en lumière les formidables inégalités qui opposent les Français face aux revenus et aux patrimoines, et les considérables enjeux du débat qui commence autour de la réforme fiscale.

Voici, ci-dessous, l’un des principaux volets de cette enquête de l’Insee, intitulé « Inégalités de niveau de vie et pauvreté de 1996 à 2008 ». C’est dans ce chapitre que l’on trouve les constats les plus accablants de l’Insee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.