Essai d’Hervé Kempf
décrivant les signes avant-coureurs d’une crise planétaire, à savoir le changement climatique, la raréfaction du pétrole et les catastrophes à venir, en mettant en relation l’écologie et le social.

Selon l’auteur, ces phénomènes sont les deux faces d’un même désastre, imputable à un système économique qui n’a plus pour fin que le maintien des privilèges de l’oligarchie qui le dirige. (Seuil 2007)

et au Seuil en 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.