En France : 75 000 femmes sont violées chaque année,
200 femmes sont violées par jour,
1 femme est violée toutes les 7 minutes.
Ça fait beaucoup pour des « cas isolés »


Pour que ces crimes cessent, le Collectif féministe contre le viol, Mix-Cité et Osez le féminisme lancent aujourd’hui un manifeste contre le viol sur http://www.contreleviol.fr, signé par une centaine de personnalités, parmi lesquelles :

Isabelle Alonso, Anne Alvaro, Clémentine Autain, Zabou Breitman, Isabelle Carré, Eva Darlan, Mercedes Erra, Giulia Foïs, Marina Foïs, Florence Foresti, Geneviève Fraisse, Violaine Gelly ,Brigitte Gresy, Benoîte Groult, Gisèle Halimi, Natacha Henry, Françoise Héritier, Agnès Jaoui, Marie-Ange Le Boulaire, Nolwenn Leroy, Marie Moinard, Florence Montreynaud, Orlan, Michelle Perrot, Muriel Robin, Olivia Ruiz, Nathalie Rykiel, Sabine Salmon, Marion Sarraut, Colombe Schneck, Coline Serreau…

L’objectif de cette campagne est de briser le silence de la société qui entoure encore ces crimes. Nous voulons démonter les préjugés qui entourent le viol : dans 8 cas sur 10, la victime connaît le violeur et le plus souvent, le viol a lieu chez elle ou chez l’agresseur.
Seuls 2% des violeurs sont condamnés.

Nous refusons la culpabilité qu’on veut faire peser sur les femmes en considérant qu’elles l’auraient cherché. Le viol est le seul crime où l’on réussit le tour de force de faire croire que c’est la victime qui est coupable, et non l’agresseur.

Au delà des histoires individuelles, le viol est avant tout un fait de société, un crime sexiste, une marque que les relations femmes-hommes restent profondément inégalitaires en France. Cela doit changer.

Nous invitons femmes et hommes à signer la pétition en ligne sur le site http://www.contreleviol.fr, par laquelle nous exigeons notamment des moyens financiers supplémentaires des pouvoirs publics pour une meilleure prise en charge des victimes et des campagnes d’information et de prévention des violences sexuelles, parce que cette situation ne pourra changer que grâce à un changement des mentalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.