Pour la 1ère fois depuis qu’il est installé à Jemmapes le Magazine vivant a eu lieu à l’air libre… Il faisait doux, les fumeurs pouvaient continuer à prendre soin de leur santé et nos amis,connus, inconnus étaient au rendez-vous. Ali Merghache put dans un éditorial à la mesure des évictions de France Inter, put remercier tous « les enculés » qui,d’une façon ou d’une autre polluent notre existence.N’fanteh Minteh,  Fatoumata Diallo, et Mohamed Mahieddine membres de l’équipe de Reporter citoyen ,s’interrogèrent sur l’impact des idées de 68 sur la génération des 20/30. La fraîcheur , et une mise en scène enjouée était au rendez-vous d’une enquête qui n’est pas encore achevée. La peur que toutes les instances dirigeantes insufflent à chaque seconde dans nos veines semble ici plus forte que l’esprit de contestation libertaire qui a bouleversé les années 70.Précise et inspirée Nadia F a slamé avec bonheur :   Pas besoin d’intermédiaire entre moi, le ciel et la terre. Psychiatre,directeur du CMPP de Juvisy ,Emile Rafowicz a poussé un cri d’alerte. Nos enfants s’ils sont  non conformes, ou turbulents risquent d’être enfermés à vie dans une camisole mentale qu’une nouvelle législation vient de mettre en place. En les glissant dans la catégorie  » handicapés ,on se débarrasse de toute déviance potentielle,tout en éradiquant toute forme d’ interrogation en profondeur sur la signification de leur comportement.Cette pratique n’est malheureusement pas isolée.Elle est à intégrer au dossier des attaques que subissent les sciences humaines et en particulier la psychanalyse. Hamed Bouzzine conteur était aller écouter les récits de vie des gens de l’ailleurs. Emotion, justesse et justice étaient au rendez- vous. Gilles Clément ,jardinier funambule ,poète,entremetteur entre les espèces ,avec les mots les plus simples sut nous faire comprendre que notre exigence de vie passait par l’étonnement, le respect de la nature et de notre finitude. N’oublions jamais que les plantes , les fleurs sont en mouvement. Une bonne façon de bouger à notre tour et de prendre le temps de parler aux taupes,aux lapins et aux inconnus , plantes et êtres humains.

prochain numéro le 12 Oct à 20hEspace Jemmapes 116 quai de Jemmapes paris 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.