Inventer une nouvelle manière d’informer. L’idée a germé dans la tête d’un ancien journaliste, François Bernheim :  s’inspirer du cabaret politique  pour  informer en prise directe avec un public sur des thèmes très divers et avec une certaine poésie.

Réunir sur une même scène de théâtre un juge d’instruction, un syndicaliste de la grande distribution, un slameur argentin, un philosophe, c’est étonnant. Réussir en plus à captiver une assemblée d’une bonne centaine de personnes sur la réforme de la justice, la politique d’immigration ou le désert syndical c’est aimer jouer avec les probabilités aléatoires. Le résultat de tout ça c’est “Mardi ça fait désordre. Le magazine vivant” et c’est réussi.

Ca se passe sur la scène de l’espace Jemmapes à Paris (11è), un mardi de chaque mois. Le premier numéro a eu lieu mi-octobre et nous y étions.

Alexandra Colineau

Images : Géraldine Pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.