11242009100

© perrine dorin 2009

Un des premiers mots que j’ai aimé apprendre en anglais est le mot « TUBE ». Everyday, Nancy takes the tioube… TIOoouUBE. Ce mot rebondit comme un lapin dans les souterrains de mon imaginaire. Nouille géante, grouillante, réseau de boyaux à signaux, touniquetti-tourniquettons; et hop! Un tour de manège RATP.

La musique varie selon les stations. Chacun son TUBE. Le rom accordéon, les jouets pakis qui tournent en rond, une beuglante pour la vente d’un Maccadam ou l’énoncé robotique et plus ou moins sympathico-pathétique du SDF. Une personne sur deux est sur sa propre musique. Téléphone ou Mp3. Nombreux déconnectés, ailleurs.

Je cours, les enfants n’ont pas cours, les profs sont sous la pluie pour dénoncer les suppressions de postes, la réforme de la formation des enseignants et obtenir une meilleure revalorisation des salaires et l’amélioration des conditions de travail.

Je suis tout contre et sous la terre pour les soutenir.

P.D.

Métro – Boulot – Métro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.