C’est le thème du dossier du prochain Mardi ça fait désordre, le Mardi 15 décembre à 20h à l’espace Jemmapes, Paris10e.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que l’ordre ambiant n’est qu’une des versions de la réalité et sûrement pas la meilleure puisque nous la subissons. Nous la subissons parce que le pouvoir et ses médias sont assez puissants pour nous signifier que ce mauvais film est une fatalité. Rien n’est plus faux. Si chaque individu prend conscience de sa puissance ,de son droit à la parole il peut en être autrement. A partir du moment où un espace s’ouvre à un endroit ,cela signifie qu’il peut s’en ouvrir des milliers. Nous avons joyeusement à prendre conscience de notre force …à écouter,échanger. Mardi ça fait désordre , modestement va dans ce sens là. Ouvrons ensemble des possibles, où nous serons tantôt les autres,tantôt nous,tantôt un subtil mélange.

La suite vendredi 27

Justement la voila la suite….

Ici , par exemple on parle de faiseurs d’histoires, de gens qui racontent des histoires ,c’est à dire de menteurs . Ce n’est pas très bien vu de faire partie de ces gens là…et pourtant sans histoires  notre imaginaire tombe à l’eau,sans histoires on ne peut pas débattre, transmettre. C’est parce que l’on raconte des histoires que l’on peut trouver un sens à un évènement ,à la vie. L’histoire racontée ,c’est du sens partagé, c’est la possibilité de vaquer aux taches du quotidien en à être à l’intérieur de soi , condition indispensable pour atteindre les autres. Notre histoire commune est un  fils conducteur courant  à travers le tissus de toutes nos histoires particulières. sans histoire racontée , l’homme disparait. Alors on sera aveugle et pire encore complètement sourds à la musique du monde qui deviendra une cacophonie épouvantable.Espérons que vous aurez un autre point de vue sur la question. Espérons que d’ici très ,très peu de temps nous nous méfierons un peu moins des autres.Vus de la Suède, les français sont terriblement méfiants. Ce qui vient d’ailleurs est à priori suspect. Vivrait-on dans un pays de petits vieux aigris et rabougris ? Ce n’est pas impossible. Aye !

A suivre

A suivre



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.