Interviewé Par Cedric Anjalbert pour Philosophie Magazine, L’historien Patrick Boucheron déclare :

 « si l’on veut conjurer la peur, c’est-à-dire la contenir, la réorienter politiquement pour construire une forme de calme vigilant, il faut commencer par dire : “oui, il y a de quoi avoir peur.” Et c’est ce qu’on va faire : ce n’est pas tout à fait vrai qu’on a envie de passer toutes nos soirées en terrasse, on va se forcer un peu mais surtout on va se surveiller soi-même, faire attention à ne pas laisser monter en nous les passions tristes, prendre soin de ceux qui sont vivants et de ce qui est vivant en nous. Tout cela, c’est de la vigilance, quelque chose comme le courage d’avoir peur. La vie reprend toujours ses droits, mais quand elle reprend, elle peut en avoir moins. Les droits, ça se perd politiquement et c’est difficile à reconquérir. »

 

Voir l’article complet sur le site :

http://www.philomag.com/lepoque/breves/lhistorien-patrick-boucheron-prononce-sa-lecon-inaugurale-au-college-de-france-13448

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.