Virginie Linhart: La vie après ( Seuil )

Avec «  quand mon père s’est tu » Virginie Linhart a sans doute écrit un des plus beaux livres qui soient sur les évènements de 1968. Ce livre sorti en 2008, années où les ouvrages de commémoration ont fleuri est sans doute un ovni. L’auteure est réalisatrice de documentaires, sociologue, mais avant tout un être vivant et sensible. Héritière de la culpabilité des survivants, elle se heurte au silence de son père, alors plutôt que de renoncer , elle interroge les enfants des acteurs de 68. Ainsi elle affirme « 1968 fut une façon pour les enfants de juifs rescapés de la Shoah  de sortir du statut de survivant pour affirmer leur appartenance au monde des vivants.»

Les grands parents paternels de Virginie, polonais nés Jacob Linhart et Masza Finkelstein, ont échappé à la Shoah en se cachant en zone Sud. Comment peuvent – ils vivre aujourd’hui dans une société qui a programmé leur extermination ? Encore une fois elle se heurte au silence familial, donc à une impossibilité à vivre sa propre histoire. Alors, caméra en main, elle va interroger d’autres survivants. Pour elle comme pour Michael Freund l’enquête et la quête de soi même se confondent. C’est en filmant, en écoutant que lui vient l’idée de transformer cet auto documentaire en livre. Elle ne cache ni les refus, ni les loupés, l’observateur n’est ni neutre ni absent de sa recherche. Ce qui fait la beauté de ce livre c’est l’authenticité du propos. Le paradoxe de la liberté c’est de reconnaître que l’on est « empêché » Sur 76000 juifs déportés  2500 sont revenus. Peut-on imaginer un seul instant qu’ils aient pu sortir de cette prison où l’histoire les a enfermés ? Impossible, la vie a cependant continué. La rencontre d’un futur conjoint , la naissance d’enfants a permis de prendre le dessus. Beaucoup aussi se sont suicidés. Décidemment il faut beaucoup de courage, de force de vie pour suivre un tel chemin. Virginie Linhart est aussi modeste, simple que talentueuse. Elle ne donne jamais de leçon, elle avance et nous fait avancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web