Céline vuillet

journaliste

Un livre qui m’a marquée cette année : Tonton Clarinette, de Nick Stone. Thriller  sur la disparition d’un enfant, prétexte à une immersion dans l’univers haïtien, l’héritage des Duvalier, la misère, l’influence du vaudou, des voleurs d’âmes, l’omniprésence des tontons macoutes, même s’ils ne disent plus leur nom. Passionnant et terrifiant cat tout le  contexte est vrai, même si l’histoire est inventée.
Publié en France en 2008, donc pas récent, mais excellent

Agnès Henry

Aventurière au long coeur

« Conversations avec moi même de Nelson Mandela Le Dit de François Cheng, Histoires blanches de André Frédérique , « La construction de soi d’Alexandre Jollien »

Norbert Van der Meulen

Officier de marine en  retraite

« Les Misérables un des plus beaux romans du XIX ième siècle qui posent de vrais questions et soulèvent comme aujourd’hui des questions sur la misère 150 ans après avoir été publié par Victor Hugo,amicalement,il faut le relire,c’est du grand art.amicalement,»

François bernheim

Animateur du blog Mardi ça fait désordre

S’il y en avait qu’un ,ce serait la biographie croisée de Gilles Deleuze et Félix Gattari de François Dosse aux éditions de la Découverte. Intelligence, émotion,information , modestie à la hauteur d’une histoire intellectuelle du XX siècle ( voir compte rendu sur ce blog  Mais heureusement il y en a d’autres :

Lina Ben Mehni« Tunisian girl » la blogueuse la plus courageuse du monde. Lumineux  ( voir compte rendu sur ce blog  éditions Indigène

Zulu de Caryl Férey Folio Policier. l’Afrique du Sud ,comme microcosme  du monde de l’abjection mondialisée. De très beaux personnages, désespoir y compris.

Le numéro 3 de la revue Tango Tango bar éditions : intelligence aux limites, blues de la nuit ,rencontres improbables et fulgurantes. Une fusée pour partir en poésie.Chez le même éditeur,Chronique des ordures : Qui a  tué Diégo Duarte?  D’Alicia Dujovne Ortiz. Une société révèle ses mécanismes et sa part d’ombre à travers le traitement de ses ordures.Comment le peuple invente en Argentine « une manière de ne pas mourir » A l’heure ou un système économique meurtrier écrase les peuples du monde, ce livre nous redonne à palper la qualité, l’énergie et la richesse humaine de ceux qui n’ont rien. C’est qui ont une chance de rendre ce monde possible.

Je m’appelle Marie de Jacques Saglier  Gallimard jeunesse ( voir compte rendu sur ce blog)

tango Tango bar éditions : intelligence aux limites, blues de la nuit ,rencontres improbables et fulgurantes. Une fusée pour partir en poésie.

Depuis  trois ans les éditions Attila nous ravissent. les choix éditoriaux , la  singularité de leurs propositions est source d’optimisme. Ceux qui rêvent d’un Paris autre peuvent et doivent relire  » paris insolite » de jean paul clébert. il y a plus d’un an c’était la découverte du Nazi et le barbier d’Edgar Hilsenrath  qui nous transportait. Imaginez Alfred Jarry  face à Hitler !!!

Hier , Jacques Abeille auteur maudit qui grâce à attila va sortir de son purgatoire. Les jardins statuaires est un roman baroque, altier ,somptueux.

dans la série des trésors « le jour où mon père s’est tu » de Virginie Linhart( Seuil ) m’accompagne toujours. Et pour ceux que la culture enracinée interroge , chaque numéro de la revue Cassandre Hors champ est un bonheur.

Jean François Crance

Concepteur, écrivain

En ce qui me concerne : “LIFE” de Keith Richard. Le plus grand moment de Rock N’ Roll jamais vécu !!

Noémi Bloit

Psy, écrivain

j’ai lu et écrit un livre formidable………….

 » A CAPPELLA  » noemi bloit éditions persée….

Un voyage imaginaire entre la musique et les petites histoires de chacun…….

Je confirme un 1er livre d’une incroyable justesse, l’auteure sait voyager à l’intérieur de l’âme humaine avec des mots qui transportent. FB

 

 

Evelyne Bouzzine

directrice du Centre de Ressources Politique de la Ville en Essonne

 

-Dans la série « De l’admiration pour de grandes femmes « :

– Histoire politique du pantalon de Christine Bard éd: du Seuil

– Une vie de création de Charlotte Perriand éd: Od Jacob

– Une pensée en mouvement de Françoise Lhéritier éd: Odile Jacob

– Fragments de vie Germaine Tillon ed: Seuil

et aussi :

-Life de Keith Richard (le Stone est une femme comme les autres )

Dans la série  très hétéroclite  » je pense encore  »

-Paris – Jardins utopies  et réalités éd: les amis du patrimoine de Paris-Jardins

-De la difficile génése de l’autoroute du Sud : à compte d’auteur (un mois de lecture ..)

– Du bon usage des arbres: un plaidoyer à l’attention des élus et des énarques de Francis Hallé éd: Actes Sud domaine du possible

– Le monstre doux: l’Occident vire-t-il à droite de Raffaelle Simone éd: le débat Gallimard

– Athènes vu par ses métèques (Vè-IVè siècle av. J.C.) Saber Mansouri éd: Tallandier

-La voie de Edgar Morin  ( fort mais je ne l’ai pas fini )

Dans la série  » Si prés ,si loin   »

– L’entreprise des Indes de Éric Orsenna éd: Stock Fayard

– RER mon amour un an sur les rails de Anne Louis Sautreuil éd: Fayard (dernière trouvaille )

Nicolas Roméas

Directeur de la rédaction de la revue Cassandre /Hors champ

a adoré le roman de Giacomo Sartori :Anatomie de la bataille

et a été très intéressé par Après la démocratie d’Olivier Todd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web