Absence prolongée pour une parenthèse (non-enchantée) de charrette autour d’une maquette et d’un site. Ma team a remporté la queue du Mickey. Le travail va redoubler mais maintenant je passe de graphiste à D.A, donc….  Je reprends mes dessins du matin-chagrin et du soir-entrain. Alice me poursuit dans les couloirs de Miromesnil quand les ados qui assiègent ma banquette révisent leur Bac blanc de français. Y’a Antoine qui demande à la ronde : « C’est quoi une analogie ? » Les filles gloussent. Y’a Blandine qui répond avec son chewing-gum et sa bonne mine d’après le ski à Courchevelle :  » Une anal-ogie-tu-sais-pas-c’que-c’est-hein-euh-? »  Et l’Antoine qui capte quedal : « Nan, j’ vois pas… et la personnification c’est quoi, la personnification ? » . Blandine rebalance : « T’es vraiment anal-phabête ! ». Hi Hi Hi, encore la preuve que les filles sont vraiment plus fute-fute à cet âge. J’ose m’immiscer et demande sur quel texte l’Antoine planche. « L’albatros de Baudelaire ? », c’est un beau texte, vous avez de la chance et perfide je poursuis :  » Vous savez ce qu’est un albatros ? » Les filles se marrent. Y’a Blandine qui balance :  » Un albatros c’est anal-logue à une mouette !  » .  » Une grosse mouette blanche « , ajoute Antoine. Les filles éclatent de rire : « Super grosse comme la bulle que tu vas te prendre ! « . J’explique à Antoine ce que sont une analogie et une personnification. L’Antoine me dit :  » C’est la même chose en fait ! « … Bon, c’est pas gagné ! Il sourit benoitement et me dit : « Avec l’Albatros, j’ai pris le plus facile. Y’ des Baudelaire qui sont pas dur ! « . Ils sortent et l’Antoine se retourne : « Merci Madame… ». Aujourd’hui j’ai appris que chez les jeunes le Top 10 des Baudelaires existait. L’albatros c’est fastoche, mais attention pour L’Invitation au voyage

Strasbourg – St Denis : sortons !

P.D. (Métro – Boulot – Métro)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web