M’Baé Tahamida Mohamed dit SOLY est poète, chanteur, compositeur, animateur social à Marseille.Totalement investi,ouvert aux autres, il est un acteur humain et artiste remarquable.

Blog : www.mtsoly.overblog.com

 

un texte de lui

Mots pour Maux du Monde

Comment traduire les maux de ce bas monde

En mots, en quelque vers, tant

De tout temps et en toute saison

Les maux qui frappent l’Humanité abondent

Tellement elle est féconde

D’histoires plus ou moins grandes

Tristes, glauques, sordides, nauséabondes

L’horreur sur terre se dispute à l’immonde

Qu’on en perd sa raison et ses mots

Partout rode la mort et règne le chaos

Chaque seconde, la colombe moribonde de la paix

Se fait violer par des bandes armées

Sans capote ni vaseline ni préliminaire

Même ses apôtres zen ne jurent que par la guerre

Des conflits guère sales paraît-il

Selon le nouveau droit international

Même si les pluies de bombes et de balles

Ne visent qu’à faire le plus de victimes civils

Au nom de la démocratie, du dollar, du pétrole, de l’euro

De la lutte contre la terreur et la barbarie

Ou de la religion, tout le monde veut avoir le dernier mot

Qu’importe le mobile derrière l’idéologie

Toujours l’être humain trouvera un motif, même le plus imaginaire

Pour faire la peau à son prochain et l’accuser de tous les maux de la terre

Le monde pleure des océans

De larmes, de feux et de sangs

Et cela depuis le commencement

Quand, au paradis, Eve et Adam

Ont cédé à la tentation en écoutant les mots de Satan

Désobéissant ainsi aux injonctions de Dieu Tout Puissant

En un mot comme en cent

Tous les mots de ce maudit monde  ne peuvent décrire ses maux

Tellement, maux et fléaux innondent ce monde à cause des mots

Mbaé Soly Mohamed Marseille, juillet 2015

 

Un itinéraire

Il écrit des chansonnettes et des poèmes depuis son enfance. Mais c’est seulement en 1983

à l’île de la Réunion qu’il découvre le Hip Hop et ses fondements notamment après l’écoute de « The message » des Grand Master Flash and The Furious Five et grâce au slogan « Love, Peace, Unity and Havin fun » de la Zulu nation d’Africa Bambata. Dès lors ses textes vont prendre une autre tournure : une Rapoésie engagée, sociale et citoyenne dans la lignée des Last Poetes mais jouant avec la langue de Molière.

 

Six ans après Soly débarque en Métropole

pour suivre des études en administration économique et sociale à la faculté d’Aix en Provence. C’est également à cette époque, pendant ses vacances marseillaises, qu’il fait la connaissance du groupe de rap B.VICE dont il devient l’auteur puis le compositeur attitré. Adepte d’une culture Hip Hop encrée dans ses racines premières, l’auteur compositeur solitaire anime parallèlement des ateliers d’écriture et de musique assistée par ordinateur, en particulier au sein de la Sound Musical School B.VICE, association que les membres du « double vice » créent en 1991 dans le quartier de la Savine. Il intervient également auprès des institutions publiques et privées (centres sociaux, établissements scolaires, police, associations…) afin d’apporter un éclairage objectif du mouvement à une opinion peu ou pas du tout au faite de sa philosophie ainsi que des réalités des quartiers de Marseille. C’est d’ailleurs cette dernière qui l’a amené à devenir un acteur reconnu dans le milieu associatif de Marseille : diverses fonctions bénévoles au sein de la Sound Musical School B. Vice durant 15 ans et durant 4 ans, il a exercé la fonction de trésorier au sein de la Fédération comorienne pour l’intégration et l’insertion.

En 1995, lorsque les B.Vice se séparent,

Soly continue d’écrire et de composer pour divers groupes de la région. C’est peut-être ce parcours atypique pour un rappeur ; et son CV l’atteste ; qui lui a valu de collaborer aussi bien avec des documentalistes, des réalisateurs, des rappeurs, des chanteurs, des animateurs radio que des écrivains.

 

Durant 10 ans Soly a également exercé le métier d’animateur culture

à l’Association Culturelle d’Espace Lecture et d’Ecriture en Méditerranée (ACELEM) : Animation autour du livre, Montage de projets d’animation, Animation d’atelier d’écriture, Fabrication d’objet-livres, Animation ateliers d’écriture…

Depuis 9 ans il est Médiateur socioculturelle et coordinateur de projets au sein de la Sound Musical School B.Vice (Ecriture et mise en place de projets interculturels, Médiation sociale, Animation d’ateliers d’écriture, Musique Assistée par Ordinateur, Animation de débats, stages…)

 

Réalisations récentes

2011

 La Solidarité Et Kallisté, Que Sont Nos Cités Devenues ?

Livre cd sorti aux éditions Images Plurielles

Coécrit avec Salim Hatubou et le Photographe Jean-Pierre Vallorani

2012-2013

 Boras

CréationPièce musicale autour des berceuses comorienne

Création en collaboration avec le Festival d’Aix-en-Provence et l’association “Sound Musical School, d’un projet interculturel autour des berceuses comoriennes élaboré avec le concours du London Symphony Orchestra, sous la direction artistique de Mark Withers et du chorégraphe Thierry Thieû Niang.

2015

 Thérapoésie, Mémoire A Ibrahim Ali

Recueil de textes de slam, rap poésie, chansons en mémoire à Ibrahim Ali, 20 ans après son assassinat par des colleurs d’affiches du Front National le 21 février 1995. Sorti aux éditions Cœlacanthe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.