Contre le terrorisme légal.-suite.

Jean-Marc Baillieu,Muriel Modr, Sankalpo

 

Jean-Marc Baillieu, 

Allez savoir pourquoi « la culture », ce qui crée du lien et de la créativité (non pas au sens des publitaires) est attaqué, pourquoi « on » coupe drastiquement des subventions à des associations qui ont fait leurs preuves et, concernant Fidel Anthelme X, ont un catalogue bourré de pépites (dont des ouvrages bilingues) concoctées avec un grand soin, une ouverture, un enthousiasme communicatif (non pas au sens des communicants) ? La machinerie néo-libérale « en marche » déploie ses valeurs moralement contestables au point de vue d’un bien-être collectif, met en avant un économisme et une consommation mercantile des « biens culturels ». Voilà où nous en sommes, voilà ce contre quoi il faut tenter de résister… En aurons-nous le courage et la force ? Il le faut même si « on » sabre le nerf de la guerre.

Muriel Modr

La circulation des mots imprimés dans des livres de papier créés par des poètes, des poétesses, des artistes, des écrivains et écrivaines, des philosophes, des livres lus, regardés, mémorisés, empruntés, offerts, cette circulation des mille circuits, en dehors des autoroutes, est de plus en plus menacée de disparition. La collecte de l’argent public s’en détourne. Ces livres proposent la durée, un temps long contraire à l’immédiateté de l’absorption. Combien de fois dans ces échanges avec les éditions que tu as créées nous avons réfléchi aux émancipations, au sens des questionnements, aux mises en pages non formatées. J’apprends que malgré l’engagement ininterrompu de Fidel Anthelme x tu reçois un refus financier malgré la forme si économe de ton association, d’où l’importance de la subvention. Je sais que la participation des adhérents ne suffit pas, aussi compte bien recevoir tout mon soutien pour protester contre cette coupe particulièrement injuste et serais

présente en Septembre pour les trente ans et tant de découvertes que nous souhaitons continuer tous réunis.

 

 

Sankalpo
Musicien et Auteur

La Poésie à Deux Etages
Je vis dans notre belle région, dans les Bouches du Rhône, dans un petit village où la Région a financé sur ses deniers l’achat et la réfection coûteuse d’un bâtiment ancien où a été créé un musée. Ce bâtiment est assorti d’un vaste parc, le jardin « des poètes » consacré aux poètes provençaux de la lignée de Mistral, les félibres, dont les statues de bronze fabriquées pour la circonstance sont érigée à l’abri de murs et derrière des portes majestueuses de fer forgé dignes d’un palais florentin. Combien celà a-t-il coûté aux contribuables que ce musée fantôme et ce parc désert ???
Et je viens d’apprendre que la Region vient de supprimer la minuscule subvention de 3000 € qu’elle consentait à la petite maison d’édition marseillaise Fidel Anthelme très connue et appréciée dans les milieux culturels.
C’est une véritable honte que ces millions gaspillés pour des poètes mort depuis des lustres pour satisfaire le goût suranné de la Tradition Provençale de quelques familles. Tout cela au détriment de l’intérêt général, de la culture actuelle et vivante dont notre pays a besoin, de poètes talentueux et actifs.
Quel est donc cette politique passéiste dans un monde ouvert à l’international Des millions pour un passé mort et même pas trois sous pour le Présent.
Honte à vous
Sankalpo
Musicien et Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web